"Les dernières années avec Helena, ils en étaient là, à vivre ensemble sans être ensemble." "Après les années passées à s'aimer, il y a celles où l'on n'arrive pas à se quitter. -vas-y toi, quitte moi si t'en es capable, fais ça pour moi, vas-y, aie ce courage. Quitte-moi, bon sang !Parfois ils en venaient jusque-là, à se le demander comme un service, un cadeau que l'un pourrait faire à l'autre, prendre l'initiative non pas de rompre, mais de partir. "

"Ce qui les retenait, c'était cette totale habitude qu'ils avaient l'un de l'autre, à force de rester ensemble on ne tient plus à l'autre, mais on tient par l'autre, et là, c'est beaucoup plus délicat, ça demande une énergie folle de se déprendre, ou de la haine pure, à moins de miser sur l'évènement d'une nouvelle rencontre, celle qui redonne la folie de recommencer à zéro."

Ce sont quelques passages du livre de Serge Joncour : " l'amour sans le faire", lorsque le héros parle de sa relation ancienne. Et bien voilà, ces passages ont résonné en moi parce que c'était exactement ça ! Oui, exactement ça ! c'est tellement difficile de se déprendre de l'autre, oui, il faut un courage extraordinaire quand on a compris que de miser sur le miracle ça n'arrivera pas. Oui, il faut être sensée, se dire que si on ne fait rien, rien ne changera parce l'autre est dans le même état que vous, il n'arrive pas à se déprendre, on ne s'aime plus mais on ne conçoit pas la vie sans l'autre, on est tellement habitué... l'habitude ... la routine... quitte à supporter l'impossible, les crises, les colères, les mots méchants, le jugement, l'aigreur... quitte à en arriver à la haine ! 

J'ai apprécié cette lecture, une jolie écriture, une jolie histoire de deux êtres cabossés qui se trouvent sans rien attendre. juste le plaisir d'être apaisés, calmes, de se sentir enfin à sa place . Pas de questions, pas de jugements, juste la vie . 

Résultat de recherche d'images pour "l'amour sans le faire extraits"