La journée n'avait pas si bien commencé que ça. Encore et toujours des personnes négatives à l'école. Il y a trois ans lorsque j'avais déménagé et que je ne pouvais plus manger chez moi le midi, je m'étais faite évacuer avec perte et fracas de la tisanerie par la directrice du périscolaire ! Il était interdit de faire chauffer son plat dans le micro-ondes de la tisanerie ! Elle n'y avait pas mis les formes ! Prétexte ? Les odeurs de nourriture, le dérangement et le micro-ondes n'était pas aux enseignantes ! En fait c'était la mairie qui avait acheté le micro-ondes et il était donc à tout le monde ! Le micro-ondes avait été déplacé dans la cantine. Depuis trois ans nous chauffons donc nos plats dans la cantine. Mais voilà, nous perturbons les animatrices. Lorsque nous arrivons, les enfants sont contents de nous voir et font du bruit ! Maîtresseuhhhhh !!!!!  Maîtresseuhhhhh !!!! Le micro-ondes sera donc déplacé dans notre salle des profs ! Bien sûr, celles qui sont à l'origine du déménagement du micro-ondes se sont bien gardées de nous prévenir ou de nous parler, elles ont demandé un rendez-vous avec madame le maire alors qu'on les côtoie tous les jours et qu'on leur fait la bise. Bonjour l'ambiance !   

Ensuite, j'étais un peu énervée, mais, répondons aux cons par le silence .....

Je suis montée dans ma classe et j'ai entrepris le nettoyage de la boite des escargots. Et que je te jette les restes de feuilles de pissenlit, et que je te jette les restes de carotte et là, je me souviens soudain que S..... hier a ajouté un petit escargot jaune ! Je ne le vois pas !!!! Je le cherche partout !!!! Misère !!!! Ne l'aurais-je pas jeté par mégarde dans la poubelle ? Je fouille la poubelle et je le trouve bien caché dans le reste de carotte ! La carotte tunnel comme disent les enfants ! Ouf !!!!  

1

Aujourd'hui, 10 absents dans ma classe ! C'est malin l'école le mercredi matin ! Du coup, je change mes plans, jeu de société ! Il fait beau et pour une fois je décide de rentrer très vite, j'étais chez moi à 12h15 !!! Un record !!! 

J'ai réussi à faire tout ce que je devais faire. J'ai même réussi à me promener dans ville d'à côté et dénicher une jolie porte ... ah, mais non, je me tais, ça sera pour le défi photo de la semaine sans doute, si je ne trouve pas mieux ... J'ai surtout réussi à faire ce que je voulais faire ! M'assoir dans mon fauteuil de jardin au soleil avec le livre que ma collègue AVS m'a prêté ! Génial ce livre et je suis ravie d'avoir fait la connaissance de cette belle personne cette année ! On s'entend à merveille, on pense la même chose, on s'aide mutuellement à aller mieux, à sourire ! C'est chouette ! Alors évidemment son livre ne pouvait que me plaire ! Et avec un titre pareil ! Y'a d'la joie !!! Bonjour bonjour les hirondelles ! Euh !! Je m'égare ! 

3

Je ne résiste pas à vous retranscrire un passage du livre :

C'est une histoire issue de la tradition Soufie .

"Un vieil homme était assis à l'entrée d'une ville. Un étranger venu de loin s'approche et lui demande : " Je ne connais pas cette cité. Comment sont les gens qui vivent ici ? " Le vieil homme lui répond par une question : " Comment sont les habitants de la ville d'où tu viens ?" "Égoïstes et méchants, lui dit l'étranger. C'est pour cette raison que je suis parti." "Tu trouveras les mêmes ici.", lui répond le vieillard. Un peu plus tard, un autre étranger s'approche du vieil homme. "Je viens de loin, lui dit-il. Dis moi, comment sont les gens qui vivent ici?" Le vieil homme lui répond:"Comment sont les habitants de la ville d'où tu viens?" "Bons et accueillants, lui dit l'étranger. J'avais de nombreux amis, j'ai eu de la peine à les quitter." "Tu trouveras les mêmes ici. " Un vendeur de chameaux avait suivi les deux scènes de loin. Il s'approche du vieillard:"Comment peux-tu dire à ces deux étrangers deux choses opposées?" Et le vieillard lui répond :" parce que chacun porte son univers dans son coeur.Le regard que nous portons sur le monde n'est pas le monde lui-même, mais le monde tel que nous le percevons. Un homme heureux quelque part sera heureux partout. Un homme malheureux quelque part sera  malheureux partout ."