Je pleure, je ne veux pas comprendre, je ne peux pas comprendre ces monstres qui s'attaquent aux enfants, aux femmes , aux jeunes et aux hommes. Que leur est-il arrivé pour en être arrivé à ce point de non retour. Pourquoi se sont-ils tellement déconnectés de la vie, de l'espoir, du bonheur ? Moi qui ai du mal à tuer une araignée ou un moustique, je ne peux , je ne veux pas comprendre ces monstres qui tuent qui poignardent des inconnus, n'ont-ils pas un frère, une soeur, un fils, une fille, une mère, un père ? Comment peut-on devenir insensible à ce point ? Rien ne sert de militariser encore plus, de surveiller encore plus, de policer les états, il faudrait réussir à comprendre comment un homme en arrive là, sinon, ça continuera, on aura de plus en plus peur, et rien ne pourra nous protéger contre ces monstres aléatoires prêts à mourir pour tuer. 

De mon côté, je vais continuer à regarder le beau, continuer à apprécier ce que nous donne la terre, continuer à aimer parce qu'il n'y a que ça que je sache faire ! 

ciel !