Il y a quelques jours mon ex m'appelle sur mon portable. J'étais en train de manger avec mes collègues à l'école. J'ai été tellement surprise que j'ai raté l'appel, pas moyen de faire le bon mouvement pour l'accepter! Il faut dire que c'était la première fois qu'il m'appelait depuis que nous nous sommes séparés. Mon cerveau a tourné à toute vitesse ! Toute les hypothèses me sont passées par la tête. Sa mère était peut-être souffrante ? Il était peut-être souffrant ? Il avait un problème ? .... J'ai fini par le rappeler ! Il m'a répondu très énigmatique qu'il avait un papier à me donner, qu'il était sur place, qu'il arrivait . J'ai donc encore eu le temps de m'inquiéter parce que pour ça il n'a pas changé, quand il dit qu'il arrive tout de suite et bien ce n'est pas réellement vrai, j'ai bien dû attendre 15 minutes alors qu'il me disait être dans la rue d'à côté !

Au portail de l'école, on était comme deux empruntés à ne pas savoir quoi se dire. Il m'a tendu une enveloppe ! A l'intérieur il y avait des pass annuels pour le parc astérix pour mes deux grands et moi ! Voilà, mon ex n'a pas de revenus réguliers, voire pas de revenus du tout,  il ne participe pas du tout à l'éducation de ses enfants et il nous achète des pass pour un parc d'attraction !!!! ça a eu le don de m'énerver ! j'ai ravalé ma colère, ça a été difficile mais j'ai réussi ! 

Et puis, je lui ai demandé s'il avait trouvé du travail ? Il m'a répondu que oui et qu'il pensait que je le savais ! Comment l'aurais-je su puisqu'il ne prend ni ne donne de nouvelles ? C'était justement par le biais de son nouveau travail qu'il avait pu acheter les pass ( chers quand même  ! 276 € Alors qu'il n'est embauché que pour six mois !) Quand j'ai appris qu'il avait du travail j'étais contente pour lui mais tout de suite c'est l'inquiétude qui a pris le dessus. S'il gagne de l'argent, je vais être obligée l'année prochaine de déclarer ses revenus pour faire la demande de bourse pour mes deux grands et il est fort possible qu'on n'en bénéficie plus. Du coup plus de transports gratuits et pas de petite somme d'argent pour aider. Je lui ai donc fait part de mes angoisses. Il m'a répondu qu'il fallait bien qu'il travaille. J'étais d'accord avec lui sauf que je lui ai tout de même dit que normalement il devrait participer financièrement à l'éducation de ses enfants et que ses revenus allaient me priver certainement d'une aide précieuse. J'ai ajouté que si j'étais dans cette situation c'est que je n'avais pas voulu l'attaquer en justice ni lui réclamer une pension alimentaire. Tout ce qu'il a su me répondre c'est que dans ce cas là il fallait peut-être qu'il en prenne un ( un enfant ) sur sa déclaration d'impôts pour payer moins cher ! 

La logique imparable de mon ex, je ne m'occupe de rien, je ne finance rien mais je vais m'octroyer un enfant sur ma déclaration d'impôts pour pouvoir payer moins ! je ne pense même pas que mon ex femme va avoir une part de moins et risque de perdre tous les avantages d'élever seule ses deux enfants ....

Ensuite il est devenu agressif en demandant des nouvelles de sa fille, il pensait bien sûr qu'elle ne bossait pas ( j'avais envie de lui dire :"comme lui !"), il était en colère qu'elle n'ait pas encore son permis de conduire. (permis que je finance et que je gère en conduite accompagnée, je lui ai fait savoir d'ailleurs que j'avais celui de son fils à financer aussi bientôt !) . Il a oublié une fois de plus de demander des nouvelles de son fils....

Enfin, mon avs m'a sauvée la mise en arrivant au portail, j'ai ouvert, il est parti, en me disant qu'il avait lui aussi un pass pour le parc et que si je voulais bien l'emmener ça serait bien ! ( ben voyons, dans le genre cadeau empoisonné on ne fait pas mieux !) 

Quelques minutes plus tard, un SMS, il voulait savoir si j'avais gardé la carte de la déchètterie de notre ancienne adresse, il en avait besoin. Ensuite, silence radio, pas de réponse à mon message lui expliquant que je n'avais plus la carte puisqu'on devait la rendre lors d'un déménagement.  Pas de chance, dimanche dernier, nous nous sommes rencontrés sur une brocante, je n'avais pas envie de lui parler, je me suis éloignée le laissant avec sa fille. Au bout de cinq minutes il lui parlait agressivement parce qu'elle ne pouvait lui donner une réponse ferme à une possibilité de petit boulot un samedi en quinze. 

Ainsi va la vie ! Et je sens les démons grignoter mon cerveau... surtout qu'à l'école les problèmes avec mon atsem continuent... tagada tsoin tsoin ....

Alors je vais finir par ça :

Résultat de recherche d'images pour "bon pour un sourire"